en fr

Vivre sa retraite en Thaïlande


FiddAsia Marketing - 2 juin 2021 - 0 commentaires

Vivre sa retraite en Thaïlande

Dans la continuité de notre article précédent, ”Vivre en Thaïlande”, nous nous intéressons cette fois plus précisément aux personnes qui ont mis un terme à leur vie active une fois franchi le cap de la cinquantaine.  Il est bien évident que tout le monde ne peut ou ne souhaite pas s’arrêter si tôt, cependant de récentes études tendent à démontrer que plus en plus nombreux sont ceux qui franchissent le pas si les planètes sont alignées.

Les Occidentaux sont ceux qui le plus souvent quittent leur pays d’origine pour prendre leur retraite sous d’autres cieux.  Ils ne recherchent pas tous nécessairement le soleil des tropiques bien que ce soit une tendance bien ancrée.   Parmi ces destinations, la Thaïlande attirent un nombre croissant d’entre eux, qu’ils y aient travaillé ou simplement séjourné lors d’un voyage touristique.  Le Royaume attire pour son climat chaud toute l’année, la beauté des paysages que ce soit les plages du sud ou les terres du centre et du nord ou un coût de la vie attractif en comparaison des standards occidentaux.  Beaucoup cherchent aussi simplement autre chose que ce qu’ils ont connu toute une vie de labeur durant aussi le style de vie et la culture thaïlandaise, la gentillesse des thaïs, le ”maipenrai” légendaire (ce n’est pas grave) et la cuisine locale sont souvent mis en avant pour justifier le choix du Royaume.  Tout n’est bien entend pas aussi simple et il y a comme partout un certain nombre de contraintes.

La décision la plus importante à prendre est celle de partir, puis vient celle de la destination à prendre.  S’installer en Thaïlande est un choix de vie fort pour la retraite.  Il faut pouvoir s’y acclimater et outre la culture, il y a aussi la barrière de la langue qui n’a rien à voir avec aucune des langues occidentales.  On peut lire phonétiquement l’italien, l’espagnol, le français, le portugais, l’anglais, l’allemand ou le Bahasa langue parlée en Malaisie et en Indonésie pays voisins de la Thaïlande même si on ne le comprends, อ่านภาษาไทย (lire le thaï) est une autre affaire…

La Thaïlande reste néanmoins une destination à privilégier pour ses atouts déjà cités et parce qu’elle apparaît aussi dans le haut du classement des pays les plus sûrs pour les étrangers.  Il y a certes une criminalité existante et rampante comme ailleurs, mais celle-ci touche très rarement les étrangers qui représentent 10 à 15% du PIB du Royaume, évaluation sur la base des chiffres du tourisme en 2019 donc avant la crise sanitaire actuelle.  Certains estiment ce ratio plus élevé en tenant compte de l’apport des étrangers vivant dans le pays, qu’ils soient retraités ou actifs.   

Bien entendu, comme mentionné un plus haut et dans notre article précédent ”Vivre en Thaïlande”, il y a certaines contraintes à prendre en considération lorsque l’on veut s’installer en Thaïlande et plus particulièrement pour la retraite.  Il faut donc bien penser son projet et au-delà des contraintes déjà évoquées comme le logement ou la couverture santé, les futurs retraités devront obtenir un « visa de retraite”.  Celui-ci peut être demandé à l’Ambassade ou au Consulat de Thaïlande de son pays d’origine mais il peut aussi être obtenu sur place auprès des autorités compétentes de l’immigration où le sésame est connu sous la dénomination de Visa de long séjour pour non-immigrant O.  

Nous n’allons pas ici entrer dans le détail des formalités administratives. Cependant les points principaux à l’obtention du visa lors de la demande sont :

  • avoir 50 ans minimum 
  • déposer 2 mois avant la demande de visa la somme minimum de THB 800,000 soit environ Euros 21,000 ou USD 25,000 sur un compte ouvert dans une banque thaïlandaise 
  • OU – justifier d’un revenu mensuel ou d’une pension de THB 65,000 (€1,700 ou $US2,000 
  • OU – disposer d’un revenu annuel, d’une pension et d’un dépôt cash dans une banque thaïlandaise, dont le total annuel cumulé s’élève à au moins THB 800,000

Note: il est important de savoir qu’un visa retraite ne vous autorise pas à travailler en Thaïlande.

Les communautés d’expatriés retraités et plus particulièrement d’occidentaux sont importantes en Thaïlande et encore aujourd’hui malgré la pandémie.  Un grand nombre était deja installé dans le Royaume dans la vie active, ils ont été rejoints par d’autres arrivant en tant que retraités.  Il est cependant evident que les restrictions de voyage liées à la crise sanitaire ont fortement ralenti la demande voir temporairement inversé la courbe.  Il est néanmoins évident que l’attrait du Royaume reste intact et comme l’écrivait Victor Hugo: … ”Même la nuit la plus sombre prendra fin et le soleil de lèvera.”… (Les Misérables – 1862)

La Thaïlande, une destination de choix pour y passer des vacances, y travailler ou vivre une retraite heureuse et paisible.

Nous contacter Faire une demande